Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Fév 8, 2018 in Actualité nationale |

Sport et vin rouge est-ce que c’est une combinaison autorisée ?

Sport et vin rouge est-ce que c’est une combinaison autorisée ?

 

Selon l’avis de plusieurs médecins, le vin est la plus saine des boissons, mais les sportifs ne se permettent pas de s’entraîner et de boire au même temps. Encore une fausse rumeur qu’il faut rectifier, parce que le vin ne doit pas être interdit pour un sportif comme l’a bien déclaré docteur Menuet, médecin du sport et nutritionniste. En effet, selon le médecin, le sportif peut parfaitement se permettre de consommer du vin même les jours qui précédent une compétition sportive, en précisant que le vin ne nuit ni à la santé ni aux performances des compétiteurs, bien sûr excepté pour les femmes enceintes. Certes, le vin n’est pas contre-indiqué et qui ne forme pas un handicap pour les sportifs, mais seulement à quelques conditions qu’il faut respecter.

Condition numéro 1 : du vin rouge, tu boiras

Préférez toujours le vin rouge au vin blanc et rosé. Vu que le rouge est plus complet, puisque toutes les composantes du raisin entrent dans la fabrication du vin. Mais encore lors de la fermentation, on garde toute la grappe et pas seulement le jus comme le cas du vin rosé ou blanc.

En effet, la peau du raisin et les pépins, sont composés par de nombreuse propriétés bénéfiques pour la santé. Entre autres les polyphénols comme le reservatol qui est un excellent antioxydant à des vertus miraculeuses. Grâce à ces polyphénols, le vin rouge est un vasodilatateur et anticoagulant, empêchant la formation de thrombus. Mais encore, le vin rouge est également riche en fer.

Toutes ces composantes, expliquent la différence de l’état de santé entre le nord et le sud. Dans le sud de la France là où on consomme plus de vin rouge, les maladies cardio-vasculaires et le développement des maladies cancéreuses sont moindres. Alors que dans le nord, là où on préfère plus boire de la bière, les maladies sont plus nombreuses comme l’a bien constaté le propriétaire de l’entreprise Raphaël Michel, le négoce en vin et créateur de cuvée depuis 1899.

Condition numéro 2 : un seul verre de vin, tu boiras

Même-ci le vin contient des apports non-négligeables, pour la santé comme les fameux polyphénols, il doit quand même être consommer avec modération. En terme de nutrition et d’effets bénéfiques, un seul verre est suffisant. Au-delà de ce verre de vin, les effets négatifs pourrait l’emporter, parce qu’enfin de compte le vin c’est de l’alcool. Il faut faire attention parce que, qui dit alcool dit addiction et dit maladie du foie, causée par une consommation non maîtrisée. Une grande consommation d’alcool augmente la tension artérielle et surtout déshydrate le corps, ce qui n’est pas bien ni pour un sportif ni pour tous autres consommateurs.

Condition numéro 3 : du vin bio, tu préféreras

Selon docteur Meunier, un sportif ne doit pas se priver, il peut boire un verre de vin rouge, mais de préférence du vin sans sucre ajouté et sans additif, du vin bio, c’est l’idéal. Guillaume Ryckwaert, le propriétaire de Raphaël Michel spécialisé dans la vente de vin de premier choix, conseil de consommer du vin rouge du Médoc qui est cultivé sur des terres riches en fer.