Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juil 15, 2019 in Actualité Internationale |

L’état du Qatar se prépare à l’après pétrole

L’état du Qatar se prépare à l’après pétrole

Après la cérémonie de passation de relais qui eu lieu au Kremlin, célébrée par le président russe Vladimir Poutine et le jeune émir du Qatar Tamim bin Hamad Al Thani, la coupe du monde a pris fin. En effet dans 4 ans, l’état du Qatar accueillera les supporters du monde entier pour savourer les matchs de leurs équipes préférées. L’état du Qatar s’investit de plus en plus dans le secteur sportif que ce soit dans la construction d’infrastructures sportives ou en achetant des clubs sportifs.

La stratégie économique du Qatar

Investissant dans plusieurs secteurs à l’étranger, le Qatar a adopté dans son système économique depuis le souverain, Hamad bin Khalifa Al Thani, la notion de diversification économique. C’est une stratégie qui se focalise sur l’investissement dans plusieurs secteurs à l’étranger (immobilier de luxe, média, tourisme…etc) afin de ne pas être dépendant seulement des cours pétroliers. Mais également, afin d’encourager le Qatar à s’ouvrir vers d’autres pays du monde. L’émir Tamim bin Hamad Al Thani succédant à son père sur le trône de l’état du Qatar, a gardé la même stratégie. Passionné par le sport, le jeune prince a investi plusieurs millions de dollars dans le secteur sportif.
Ces investissements à l’étranger veillent à maintenir les bonnes relations commerciales avec les pays occidentaux ce qui renforce la liaison entre les deux parties.

Avoir de la notoriété en investissant dans le secteur sportif

Faisant partie de la stratégie économique du pays, depuis les années 2000, l’état du Qatar a préféré miser sur le secteur sportif afin d’augmenter la notoriété du pays. L’émir passionné par le PSG depuis son plus jeune âge, il a décidé d’acheter le club en 2011. Le club parisien est géré par le bras droit du souverain, Nasser Al Khelaïfi, qui est aussi le président du groupe de chaîne sportive beIn Media. Sans oublier le sponsor numéro un du grand club de Barcelone, la compagnie aérienne Qatari. Le Qatar est ainsi présent dans tous les évènements sportifs.
« Cette stratégie pourrait expliquer le grand nombre de compétitions mondial qui ont été organisé au Qatar, handball en 2015, la compétition de cyclisme en 2016, la compétition de l’athlétisme qui sera organisé en 2019 et la coupe du monde de football en 2022 » a expliqué Nasser Al Khelaïfi le président du club parisien.
L’état du Qatar, est une monarchie pétrolière, qui possède la réserve la plus riche en gaz du monde. Pourtant, l’émirat ne veut pas focaliser son économie sur ses ressources pétrolières seulement, mais fait le pari sur la diversification en misant sur le transport aérien, le tourisme et le sport.
« Le Qatar poursuit le même modèle que Dubaï en devenant la capitale d’un certain type de tourisme de haut de gamme. C’est ce qui explique les importants investissements en niveau de l’infrastructure dans le secteur du tourisme » affirme Jean Martial Ribes, le directeur de communication au niveau de QIS, Qatar Sports Investment, mais encore du club PSG.