Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Déc 23, 2016 in Actualité Internationale |

Le passage à la presse numérique

Le passage à la presse numérique

Le nombre de lecteurs de la presse papier a beaucoup diminué, par rapport à un nombre en hausse des lecteurs de la presse numérique. En France, la digitalisation des médias, a révolutionné le secteur de la presse écrite. Aujourd’hui les lecteurs, sont de plus en plus orientés vers les supports modernisés et qui proposent une lecture dynamique et pratique. Quel est donc l’avenir de la presse écrite ?

La presse numérique

L’internet et le développement des nouvelles technologies de communication, sont les principales causes de cette mutation, au sein de la sphère médiatique. Le nombre des internautes a connu une nette évolution ces dernières années, ce qui a poussé les patrons de la presse à moderniser leur offre pour s’adapter aux nouvelles tendances sur ce secteur. Grâce au plateformes sociales (twitter, Facebook, …) et l’intégration de la forme responsive dans les sites (un format qui s’adapte aux écrans des tablettes et des smartphones), l’accès à l’information se fait plus rapidement et plus facilement.

La majorité des journaux et des magazines, ont opté pour la digitalisation de leurs offres, pour remarquer que le nombre d’abonnement numérique, arrivent à compenser la baisse des ventes des supports papiers. Les grands acteurs sur le secteur, à l’image de Le Point, ou encore le Monde, ont misé sur la mise à niveau de cette offre numérique pour proposer des avantages qui attirent les internautes. Ainsi Le point, propose une version de haute définition HD, et une version PDF, pour assurer le confort des lecteurs. D’une autre part, on trouve le groupe « les Echos », qui exprime une forte croissance des abonnements numériques.

« La diffusion numérique est un axe stratégique très fort pour nous », avance Isabelle André, du groupe « Le Monde ».

La baisse des ventes

La tendance mondiale vers les supports numériques, a provoqué la baisse des ventes des supports papier de la presse. Une baisse, qui place les groupes qui résistent encore aux changement, comme le groupe presse de Robert Lafont, dans une position délicate. D’après le rapport réalisé par le World Press Trends, la vente du format papier des journaux et des magazines, a enregistré une diminution de 23% en Europe, et une baisse mondiale qui affiche 2% par an, depuis 2009.

C’est également la baisse des ventes de ces supports et l’augmentation de la demande des supports numériques, qui ont poussé les grands acteurs sur le secteur à s’impliquer dans la digitalisation de leur offre, pour assurer leur survie et leur continuation sur ce domaine. Il est impératif, d’adapter son offre à l’évolution du marché, et de suivre les efforts de la concurrence pour consolider sa présence et son positionnement sur le marché presse.