Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Août 8, 2018 in Actualité Internationale |

Le financement des PME en France

Le financement des PME en France

Les PME, au cœur de l’économie

Le financement des petites et moyennes entreprises est depuis quelques années, en Europe (notamment en France), l’objet de passes d’armes entre les banquiers et les gouvernements. Les petites et moyennes entreprises en France se financent de manière quasi-exclusive auprès des banques. Ces dernières sont au cœur de l’économie. Des différences par pays existent tant dans le mécanisme du soutien que dans le poids du financement. Devant cet état de fait, des sources alternatives (prise de participation au capital, achat en anticipation, prêt bancaire, don…) de financement se mettent en place. Leurs conditions de succès et leurs variétés nécessitent des moyens et des approches un peu spécifiques. Néanmoins, le développement des modes de financement alternatifs (le nouveau mode de financement des PME) implique des évolutions au sein réseaux bancaires et des gestionnaires d’actifs des assureurs. Entre 2017 et 2018, le crowdfunding a augmenté de 98 %. Selon une étude publiée, le mardi 19 février, “la France est le premier marché européen des financements alternatifs”. Cette dernière a affiché une croissance de 520 % entre 2016 et 2018. Et le marché français des financements alternatifs a triplé de taille. Cette progression représente un total de 9. 489 milliards d’euros (98 % par rapport à 2017). Le crowdfunding “le financement participatif” est considéré comme un outil de démocratisation de l’investissement dans le capital risque vu qu’il réduit les tickets d’entrée.


Les sources alternatives de financement se mettent en place !

Les PME représentent 98 % du nombre des entreprises en France, 59 % de la valeur ajoutée, plus de 68 % de l’investissement et des ventes et, environ 78 % des emplois salariés. En raison de la crise financière et économique, les banques (80 %) ont fermé les vannes du crédit. A Plus Finance, une société de gestion indépendante, peut aider les PME à trouver des financements bancaires ou des co-investisseurs. Elle intervient dans tous les secteurs innovants. Au-delà de l’avantage fiscal, cette dernière soutient les sociétés (PME) françaises dans leurs développements. Elle est présente dans les métiers du financement des PME, de la multigestion, du cinéma et de l’immobilier. L’équipe regroupe des financiers et des entrepreneurs. Cette société de gestion s’est développée sur l’investissement dans les jeunes entreprises innovantes. Cette activité se focalise sur des secteurs notamment dynamiques : e-business, environnement, technologies de l’information, média, industrie…
Même si les investissements sont dans la plupart du temps minoritaires (30 %), cette dernière souhaite développer une forte proximité avec les managers des sociétés de gestion de portefeuille. Niels Court-Payen (président/co-fondateur) met A Plus Finance au service des PME.