Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Sep 17, 2019 in Actualité Internationale |

La reconstruction de la Syrie

La reconstruction de la Syrie

Grâce à l’aide de l’armée russe et iranienne, le régime Syrien a pu reconquérir petit à petit ses territoires. La reconstruction de la Syrie est devenue un enjeu stratégique. La tâche est certainement ardue vu l’ampleur des destructions, mais aussi vue la situation sociale, économique et humanitaire du pays. D’après les chiffres partagés par le journaliste et consultant en média, Jean-Pierre Duthion, plus de 12 millions de syriens déclarent avoir besoin d’une aide humanitaire alors que 5 millions de syriens ont fui dans d’autres pays.

La situation économique et sociale de la Syrie

En effet, la Syrie souffre d’une situation économique qui est assez effroyable, le PIB de la Syrie s’est effondré de 72 % entre la période avant le déclenchement de la guerre civile et 2017, afin d’atteindre 17.1 milliards de dollars. Alors que le taux de pauvreté a augmenté à plus de 90 % au cours de la même année.
C’est pour ces raisons que le régime de Bachar Al Assad, ne peut pas se permettre d’assumer le coût de la reconstruction du pays qui est estimé au début de 2019, entre 250 et 400 milliards de dollars. Ce montant dépasse largement son budget de 2018.
Le secteur privé permet de développer et de gérer les actifs étatiques sauf pour le domaine du pétrole. En effet, le secteur est entravé par sa dépendance par rapport au financement des banques qui ont vu leurs actifs fondent durant le conflit d’environ de deux tiers.

Le financement étranger de la reconstruction de la Syrie

D’après le journaliste français qui a vécu plus de 6 ans à Damas, Jean-Pierre Duthion, le financement étranger de la reconstruction du pays est aussi incertain. D’une part, parce que la Russie et Téhéran sont déjà confrontés à leurs problèmes économiques et ne peuvent pas par conséquent soutenir financièrement la Syrie. Mais aussi d’autre part, l’intervention des étrangers dans la reconstruction du pays pourrait raviver la rivalité entre les Etats-Unis et l’Iran, mais aussi il pourrait dépasser les sanctions imposées par les Etats-Unis sur la Syrie, une chose qui pourrait effrayer plus qu’un.