Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Avr 5, 2017 in Actualité nationale |

La R&D, principal moteur du développement du groupe Acteon

La R&D, principal moteur du développement du groupe Acteon

Spécialisé dans la production et la vente des équipements de l’imagerie médicale et de la médecine dentaire, le groupe girondin Acteon est parmi les principaux groupes qui affichent une croissance dans son secteur. Depuis du PDG, 17 ans de gestion dans des entreprises comme Pfizer, Pharma France et Lundbeck France. Acteon s’est offert une confortable place dans le marché des ultrasons et celui de l’imagerie médicale. Alors que l’expansion de l’activité reste une priorité stratégique du groupe, son PDG alloue place la recherche et développement (R&D) comme première priorité de sa politique managériale

Acteon investit en R&D

Il est difficile de concevoir la réussite d’un laboratoire pharmaceutique ou d’un pôle industriel sans l’innovation produit. En effet, ces secteurs d’activité se nourrissent de la créativité de leurs ingénieurs et de leur capacité à innover tout en s’adaptant aux contraintes du marché. Chez Acteon, ceci représente l’ADN de l’entreprise. « Je veux mettre la force des ingénieurs au service des médecins », explique le PDG du Group dans une interview récente pour confirmer sa volonté d’investir dans la recherche scientifique.

La PDG a tenu ses paroles : Acteon consacre désormais 6% de son chiffre d’affaires en recherche et développement. Le groupe délocalise cette activité à Mérignac (France) pour les ultrasons et dans les villes de La Ciotat (France) et Milan (Italie) pour les produits d’imagerie médicale. Le pôle R&D du groupe emploie 40 cadres en internes et sous-traite chez 30 personnes. L’objectif derrière cette organisation : « apporter plus d’innovation et de modernité à la gamme de produits du groupe », explique son PDG.

De nouveaux produits pour de nouveaux challenges

Grace à son service R&D, Acteon compte désormais 372 brevets d’invention qui permettent au groupe de se distinguer de ses concurrents. L’efficacité de ses ingénieurs l’ont permis de développer de nouvelles technologies comme le X-Mind Trium qui consiste à un outil d’imagerie ED à haute résolution d’image à 360°. Avec ce nouveau produit, le groupe s’est lancé ans de nouveaux défis à savoir la commercialisation d’équipements à un prix dépassant les 100000 euros. Le groupe commercialisait jusqu’à ici des produits ne dépassant pas les 20000 euros. Les résultats de vente sont plutôt encourageants : 86 appareils ont été écoulé en 2015.

En ce qui concerne les ultrasons, le pôle R&D travaille sur une technologie qui propose une nouvelle génération de machines à ultrasons qui seront commercialisées à partir de mars 2017 dans le but de révolutionner le marché de la chirurgie dentaire.