Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 11, 2017 in Actualité nationale |

Fillon revoit sa proposition pour l’assurance maladie

Fillon revoit sa proposition pour l’assurance maladie

A l’approche des élections présidentielles, les candidats discutent la situation de la santé en France en se concentrant principalement sur le régime de l’assurance-maladie. Restés en position de superviseur pour l’instant, les compagnies d’assurances comme FIliassur s’attendent à des politiques plus claires. En attendant, cinq candidats à la présidentielle ont animé un plateau devant la Mutualité française pour évoquer leurs projets en la matière. Parmi les interventions les plus vues, celle de François Filon qui semble avoir réviser sa proposition pour l’assurance maladie.

Le projet Fillon pour l’assurance maladie

Devant la Fédération des mutuelles françaises à Paris, cinq candidats à la présidentielle se sont réunis pour présenter leurs visions sur la santé. Etaient présents à la salle : Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron, Yannick Jadot, Benoît Hamon et François Fillon, alors que Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen n’étaient pas disponibles.

Juste avant le second tour de la primaire, disputé en fin novembre 2016, les Français ont découvert le projet de François Filon pour l’assurance maladie. Parmi les propositions, on notait la création d’une franchise universelle maladie et la classification des rôles entre les complémentaires santé et l’assurance maladie obligatoire. Ces proportions ont été jugées comme inquiétante notamment avec le critère du « petit risque » ou du « risque lourd » que Filon avançait en considérant que le secteur privé devrait prendra à sa charge le financement des soins s’il n’y a ni maladie chronique, ni hospitalisation.

Conscient de la situation, François Filon a immédiatement formé un groupe de travail pour revoir son projet. Parmi les nouveautés, Filon a totalement exclu la franchise universelle et ses franchises spécifiques. Son nouveau plan proposera une meilleure clarification des rôles du public et du privé dans le secteur en appelant à la création d’une agence de régulation pour assurer la coordination entre les deux financeurs. Ceci va certainement arranger les mutualistes qui demandent avoir accès direct aux prescripteurs afin de ne plus faire le rôle d’une simple figuration dans le secteur.

Des modifications de taxes en vue ?

Parmi les points qu’on croyait comprendre dans l’ancien projet de Filon pour l’assurance maladie est la suppression de la taxe de 7% sur les contrats de complémentaire santé. Cependant, le candidat à l’Élysée n’a aucune intention de faire une telle proposition, surtout avec les rumeurs qui circulent autour de sa relation avec un ex-patron d’Axa, un des plus gros assureurs Français comme Filiassur et compagnies.

De l’autre côté, il est possible que les nouvelles propositions de François Filon incluent une idée de « reste à charge zéro » pour quelques soins qui plombent le budget des ménages français comme les lunettes, les soins dentaires, les prothèses, etc.