Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juin 4, 2020 in Actualité Internationale |

Entre le PSG et le beIn Sports, le président du club francilien a fait son choix

Entre le PSG et le beIn Sports, le président du club francilien a fait son choix

Tandis que beIn sports France devrait disparaître du radar durant les rencontres de la Ligue 1, pendant les saisons prochaines, le président du groupe de média, beIn Media restera l’un des acteur majeur du football français à travers son poste d’homme fort du club francilien.

NAK n’a pas mélangé entre les deux activités

Le groupe de média qatari diffuse les différentes rencontres du championnat de France, depuis 2012. Toutefois, entre 2020 et 2024, le groupe beIn ne transmettra plus que deux matchs de la Ligue 2, tout en sachant que le groupe Canal+ a racheté les droits de diffusion des matchs de la Ligue 1. Une acquisition effectuée durant le dernier appel d’offres de la Ligue de football professionnel. D’après l’Equipe, dés la nouvelle saison, la chaîne beIn sports sera libérée d’un grand poids. Parce que durant 8 ans, le groupe s’est toujours soucié de sa position par rapport au club parisien, à cause de Nasser Al-Khelaïfi qui est à la fois le président du groupe média et l’homme fort du club parisien.
Une situation qui est très souvent critiquée dans l’hexagone, surtout lorsque Nasser Al Khelaïfi a dû négocier l’acquisition des droits de diffusion avec le groupe Canal +. Néanmoins, selon les personnes impliquées dans cette transaction, agissant comme un homme d’affaire, Nak n’a jamais mélangé les deux activités.

Le dirigeant du club francilien a établi sa priorité

Selon le consultant de la chaîne beIn sports, Luis Fernandez, il n’y a jamais eu de remarque. En outre, le créateur de beIn sports France, Charles Biétry, a assuré qu’il n’y a eu aucune consigne permettant de privilégier le club parisien au niveau de l’antenne ou pour le commenter différemment. Biétry affirme que le seul avantage été l’accès aux images inside du PSG, par l’intermédiaire du magazine du club francilien.
D’après le co-président de l’AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, NAK fait de tout pour ne pas mêler son activité de président du club avec la direction du groupe beIn. En effet, il a su comment établir ses priorités.