Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 17, 2016 in Actualité régionale | 0 comments

Démantèlement de la jungle de Calais, l’évacuation musclé du bidonville.

Ce mardi également les forces de l’ordre font leur entrée dans le camp, comme la veille l’objectif est de vider la partie sud du campement de calais qui comptait entre 800 et t 3 500 personnes selon les sources. Policier et CRS tentent de convaincre les migrants de rejoindre les centres d’hébergement proposé par la préfecture certains refuse de quitter les lieux et menacent les policiers avec des couteaux. Ils sont neutralisés, malgré la résistance opposée par certains l’opération se déroule dans le calme en début de journées.

En début de soirée des incendies ont éclatés ce dernier été maitrisé par les pompiers qui eux même était encadré par une centaine de CRS.

Au total, 102 centres d’orientations et d’accueil disséminés dans toute la France, peuvent accueillir les hommes et les femmes qui le souhaitent sans compter le centre provisoire installé en périphérie de la jungle. Lundi une cinquantaine de réfugiés ont accepté ces propositions d’hébergement, pour les autorités le travail de terrain continue afin d’inciter les migrants à partir, car selon elle une solution existe pour chacun.

Il y a 1300 places qui sont occupé dans le centre d’accueil provisoire il en reste 200, les autorités ont la possibilité de loger tout le monde sans aucun problème et dans des conditions décentes. Ce mardi, les pelleteuses ont encore déblayé les abris de fortunes et les ordures laissés sur le sol dans un contexte moins tendu que lundi ou des affrontements ont éclaté.

Read More