Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Avr 28, 2016 in Actualité Internationale |

Airbus A380 : « Le plus grand avion de ligne, le géant des airs »

Airbus A380 : « Le plus grand avion de ligne, le géant des airs »

L’histoire de l’Airbus A 380 commence en 1988, Monsieur Gut, le deuxième du Group Airbus est déterminé à bousculer le monde de l’aviation. Il veut faire de l’Europe un acteur majeur de la construction aéronautique, un secteur jusque-là dominé par les États-Unis et le géant de l’aviation Boeing. Lorsqu’Airbus est rentrer sur le marché dans le milieu des années 70 les compagnies américaines l’ont ignoré, à cette époque, elles n’avaient aucune confiance dans les avions européens. Airbus construit déjà des petits et moyen porteur, mais ne possède que 15 % du marché mondial. Pour se développer l’entreprise va devoir concurrencer l’avionneur le plus réputé au monde, Boeing. En 1988, le géant américain fabrique près de deux tiers des avions de ligne qui circulent dans le monde y compris l’immense Boeing 747. Les patrons d'Airbus ne supportaient pas que l’Américain puisse avoir le monopole des avions de 400 places. Les dirigeants d’Airbus s’attaquent au bijou de l’américaine Boeing le 747, lancé en 1970 le 747 est le plus grand avion de ligne au monde, c’est sans conteste le roi du ciel. Il a rendu l’aviation accessible à la population et a transformé l’économie aérienne. Surnommé le jumbo-jet le 747 permet de transporter plus de passagers à un moindre coût et ainsi de réaliser d’énormes bénéfices. Boeing a eu le monopole pendant 30 ans avec le 747, c’était le numéro 1 sur le marché. Ne 1996 les experts d’Airbus se réunissent afin de mettre au point le Super Jumbo. En 2005, le premier prototype de l’A380 est dévoilé au monde entier. Le 27 avril 2005, le premier envol du géant à Toulouse, il se soulève sans efforts. Au cour des 19 mois suivant l’appareil effectue plus de 2500 heures de vols d’essai. C’est un passage obligé pour obtenir les certifications de vol, mais pour l’A380, c’est aussi un moyen de convaincre le public qu’on peut voler en toute sécurité à bord d’un appareil aussi imposant.